Fonction tonale des accords

Pict Cycle 5thFonction tonale des accords 

Les différents degrés d’une gamme n’ont pas tous la même importance

Dans la gamme Majeure diatonique (7 sons) la note la plus influente est le degré IV (F en C Majeur) : la sous-dominante.

La seconde note la plus importante est le degré VII (B en C Majeur) : la sensible.

Ce sont les raisons pour lesquelles la gamme pentatonique Majeure, contenant les degrés {1, 2, 3, 5, 6} est si facile à utiliser : les degrés {4 et 7} sont auditivement plus délicats à employer que les autres.

nota : les exemples d’accords sont donnés à partir de la gamme de C Majeur

Tout accord contenant la sous-dominante et/ou la sensible à une reconnaissance tonale bien marquée et appartient à une classe spécifique :

  • les accords contenant la sous-dominante mais pas la sensible {B} sont appelés accords de sous-dominante :
    • le degré ii : D-7 {D, F, A, C}
    • le degré IV : F Maj7 {F, A, C, E}
  • les accords contenant le ‘Triton’ c.a.d la sous dominante {F} et la sensible {B} sont appelés accords de dominante :
    • le degré V : G7 {G, B, D, F}
    • le degré VII : B-7 b5 {B, D, F, A}
  • Les accords ne contenant pas la sous-dominante {F} avec éventuellement la sensible sont appelés accords de Tonique :
    • le degré I : C Maj7 {C, E, G, B}
    • le degré iii : E-7 {E, G, B, D}
    • le degré vi : A-7 {A, C, E, G}

C’est la fonction tonale qui importe pour l’accord.

Les accords d’une même classe sont interchangeables : on parle ici de substitution diatonique.

Dans ce contexte harmonique, la cadence typique ‘ii V7 I’ peut également être vue comme ‘IV V7 I’ voire même comme ‘IV VII III’.

Tableau des fonctions tonales des accords harmonisés de la gamme de C Majeur

tableau fonction tonale Acc C Maj

 

But de l’analyse harmonique

En se posant les questions du repérage des fonctions tonales et du rangement des différents accords on répond au but de l’analyse harmonique.

Le chiffrage des degrés met en évidence les fonctions tonales des accords en hiérarchisant les états de tension :

  • L’accord de Sous-Dominante (xSD) fait état d’une tension intermédiaire par la présence de la note de SD (note F en C Majeur)
  • L’adjonction à la SD de la note sensible (B en C Majeur), en harmonie diatonique, exacerbe la tension qui va nécessiter une résolution
    • la b7 de l’accord de Dominante (note F en C Majeur) qui est la SD de la Tonalité descend sur la Tierce de l’accord de résolution (note E en C Majeur)
    • la Tierce de l’accord de Dominante (note B en C Majeur) qui est la Sensible de la Tonalité monte sur la Fondamentale de l’accord de résolution (note C en C Majeur)
  • En réalisant cette résolution on retrouve un état de repos, de stabilité ou de conclusion harmonique (temporaire ou permanent).

Pour être plus complet

Pour réaliser la  triple résolution linéaire de la cadence V7 vers I , il faut en plus du mouvement contraire des notes du Triton (F descend sur E  et B monte sur C en Tonalité de C Majeur) ajouter la progression de basse en Quinte descendante (G vers C en C Majeur).

Tension et Dominante

Il n’est pas obligatoire d’avoir toutes les conditions de la triple résolution linéaire pour créer un état de tension à résoudre.

L’usage de notes d’extension (diatonique ou chromatiques) sur un accord à vocation d’accord de dominante peut suffire à créer une tension suffisante à condition de résoudre correctement.

La plupart du temps la résolution intervient quand la note de tension va vers une note caractéristique de l’accord de résolution (Tonique, Tierce, Quinte, Septième)

Toutefois certaines tensions ont des résolutions attendues :

  • #11 de la Dominante résout sur la Neuvième de l’accord de résolution
  • b9  de la Dominante résout en descendant vers la Septième Majeure de l’accord de résolution
  • #9 de la Dominante résout en montant vers la Septième Majeure de l’accord de résolution
  • b13 de la Dominante résout en descendant vers la Neuvième de l’accord de résolution

Progressions linéaires cadentielles

Les progressions de voix autres que la basse, ont une grande importance dans l’harmonie tonale.

En solo, elles revêtent un grand intérêt pour l’improvisateur qui souvent de manière implicite va utiliser les principes de ‘tension – résolution’ pour développer ses phrases.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.