Voicings d’accords

img-voicing

 

Voicing

Cet anglicisme désigne, avant tout, un accord élaboré en fonction des autres accords de sa progression. En effet les accords ne sont pas choisis sur leur structure mais plutôt en fonction de leur sonorité qui doit évoluer harmonieusement tout au long de la progression.

Les notes de chacun des accords, pour chacun de leurs registres (aigu, médium, basse), doivent subtilement s’harmoniser pour que le rendu musical soit agréable.

Limitations

A contrario du piano, qui permet de plaquer des accords très élaborés, la guitare se trouve limitée, dans son usage courant, à des accords de 4 à 6 notes jouées avec des doigtés à extension réduite.

Les voicings présentés privilégient les positions serrées. Ils sont également volontairement limités aux accords les plus fréquemment employés qui n’exigent pas des capacités digitales hors du commun.

Par type de progression harmonique

Pour cadrer le plus possible avec les situations de jeu, il sont présentés par type de progressions harmoniques et dans la seule tonalité de C (Majeur ou mineur en fonction des cas).

Grâce à l’indication précise de la Fondamentale de chaque accord, l’adaptation à d’autres tonalités est possible par transposition.

 

  • Progression ii . V7alt . IMaj (avec altérations chromatiques) – Le second accord de la progression est altéré en incluant des chromatismes. Cela renforce la dissonance pour mieux assurer la résolution sur l’accord ‘I’ de la Tonalité. La substitution tritonique de l’accord V7 est également employée.

 

  • Progression ii Ø . V7alt . IMaj – Les deux premiers accords de la progression sont altérés. Il s’agit en fait d’un ‘ii . V’ en mineur qui résout sur un accord Majeur.

 

  • Progression II7 . V7 . IMaj – Le premier accord agit en qualité d’accord de dominante sur la dominante (D.S. V du V). Cela ‘chahute’ la neutralité habituelle du premier accord sans trop s’éloigner de la Tonalité principale qui est retrouvée sur les deux accords suivants.

 

  • Progression ii Ø . V7alt . im – C’est la progression type mineure. Les deux premiers accords appartiennent naturellement au mineur harmonique mais il est fréquent de penser l’accord V7 comme provenant de la gamme altérée. L’accord mineur de tonique est souvent joué ‘mineur 6’ pour renforcer le caractère mineur mélodique (joué ‘mineur 7’ la sonorité se rapproche de la gamme mineure naturelle).

 

  • Progression V7/V . V7 . im – La dominante secondaire du V existe aussi en mineur.

 

  • Turnaround IMaj . vim . ii . V7 – est une des briques de fondation utilisée dans de nombreux standards.

 

  • Turnaround IMaj . VIalt . ii . V7 – Du fait que le ‘ii’ est mineur on peut considérer le ‘vi’ comme l’accord de dominante du ‘ii’. Cette majorisation du ‘VI’ est très fréquente et peut même aller jusqu’à être interprétée ‘IMaj . #I° . ii . V7’.

 

  • Turnaround IMaj . VIalt . ii . V7alt – Cette variation de la progression précédente altère l’accord de dominante de fin. Une variation courante substitue l’accord ‘IMaj’ par le ‘iiim7’.

 

  • Turnaround im . bVIMaj . iiØ . V7alt – Turnaround en mineur, moins employé que son homologue en Majeur.

 

  • Cycle de Dominantes – Est souvent utilisé dans le Pont de standards.