Jazz-Blues chorus

Si vous prenez le temps et faites les efforts pour assimiler les gammes ‘hôtes’, les riffs et motifs dans l’harmonie du Blues c’est que vous êtes intéressé à prendre des chorus.

Dans le Blues, où la musique est cyclique par essence (système Question-Réponse, 12 mesures, phrases répétitives) la composition instantanée d’un solo est plus aisée que dans le Jazz :

  • les points de départ et d’arrivée sont clairement établis.
  • la structure harmonique est très codifiée et se reproduit à chaque déroulement de cycle.

Par définition

Dans la définition de l’anglicisme ‘chorus‘ on trouve deux mots qui conviennent particulièrement bien au Blues :

  • le mot ‘choeur’
    • Le Blues est une musique chantée à l’origine qui se joue à la manière d’un chanteur qui chante (et qui plus est avec le coeur)
  • le mot ‘refrain’
    • qui désigne la répétition régulière de paroles et de mélodie.

Remarques liminaires

Avant de passer à des considérations techniques qui occupent beaucoup le guitariste, il est important de présenter quelques points qui méritent d’être pris en compte :

Le chant comme garde-fou

Le phrasé gagne beaucoup à imiter le chant des Bluesmen. Le placement des phrases, des points d’inflexion, des respirations et des silences donnent de la véracité au discours.

Le développement d’un motif

Si vous faites une phrase simple et distinctive qui se prête bien à la répétition . . . répétez là !

Le développement de ce motif peut :

  • être déplacé dans la tonalité
  • être modifié rythmiquement
  • être subtilement changé

pour, au final, vous appartenir totalement.

La diversité rythmique

Pour casser la monotonie d’un discours, rien de tel qu’un changement de rythme.

En combinant différentes figures de notes et en introduisant des syncopes on rend son jeu beaucoup plus intéressant (pour soi et pour les autres).

La dynamique

La manière dont on attaque les cordes (doucement ou énergiquement) modifie l’expression  de manière incroyable.

Certaines notes ressortiront bien, uniquement parce qu’elles seront attaquées différemment.

 

On the road again

Il n’y a pas qu’une seule route pour conduire à prendre des solos satisfaisants.

Je vous propose d’en suivre quelques unes sur lesquelles je chemine encore :

(suivre les liens vers les articles spécifiques)