Mode lydien b7, lydien dominante, gamme de Bartok

img-mode-bartok

Un mode très Jazz

Le mode Lydien b7 sonne vraiment très Jazz.

Il peut être vu comme une combinaison :

  • du Lydien avec sa #11
  • du Mixolydien avec sa b7

Il est issu de la gamme mineure mélodique et représente son 4ème mode :

Exemple en C

gamme-harmonisee-c-min-mel-et-f-lydien-b7

Sa sonorité particulière vient de la présence de la #11.

Pas de résolution

En regard de sa gamme d’appartenance (C – mel), F7 accord de dominante ne trouve pas de résolution.

En effet, les conditions de sa résolution ne sont pas réunies :

  • l’accord de dominante F7 ne s’enchaîne pas naturellement à l’accord de Tonique situé une Quinte en dessous
  • la b7 de la dominante (Eb) qui doit toujours être résolue par descente sur le troisième degré du I ne bouge pas
  • la Tierce de la dominante (A) qui doit monter par demi-ton sur la Tonique du I (C) en est trop éloigné.

Cette non-résolution est une caractéristique singulière de ce mode qui mérite à ce titre d’être retenu en tant que tel.

Formule à retenir

formule-lydien-b7

Doigtés

A titre d’illustration, voici le doigté du mode démarrant sur la 6ème corde avec la seconde note orientée vers le bas (position 6 down)

mode-lydien-b7-6-down

Cliquez sur le schéma, ce lien vous dirige vers un article qui détaille chacune des positions de ce mode.

Emplois

En Jazz tonal, il existe un certain nombre de situations harmoniques où l’accord de dominante n’a pas fonction de résoudre :

  • Lorsque l’accord de second degré en Majeur (ii-7) est changé en accord de dominante (II7) – on parle ici de ‘Majorisation’ du degré ii (on l’appelle également Dominante secondaire du V7)
  • Lorsque l’accord de quatrième degré en mineur harmonique (iv-7) est changé en accord de dominante (IV7) – on parle ici d’emprunt au mineur mélodique
  • lorsqu’on a substitué un accord de dominante par un autre dont la Fondamentale est située à 3 tons du premier – on parle ici de Substitution tritonique du degré V
  • lorsque, dans une cadence, on utilise un accord de dominante situé un ton en dessous de l’accord Majeur qu’il rejoint – on parle ici de cadence ‘Backdoor’

(suivre les liens pour plus de détails)

Dans toutes ces situations on utilise le mode lydien b7 démarrant à partir de la Fondamentale de l’accord de dominante.

On peut également employer le mode lydien b7  dans un solo pour altérer légèrement l’accord de dominante car la seule note en différence par rapport au mode mixolydien est la #11 : cette note peut être vue comme une b5.

Exemple sur G7

comparaison-g-mixo-et-g-lyd-b7