Harmonie

img harmonie 2

 

Dans le jazz traditionnel, la grande majorité des improvisations sont établies à partir de la trame harmonique du morceau :  les accords harmonisent la mélodie.

L’harmonie est l’étude des accords et de leurs inter-relations.

Il faut donc avoir une bonne compréhension des dynamiques harmoniques pour pouvoir improviser par dessus.

Le jeu prime sur la théorie, mais cette dernière est primordiale pour le faire progresser. La pratique et l’expérimentation harmonique sur l’instrument vous permettent d’enrichir votre vocabulaire pour écrire ensuite vos propres pages de musique.

Le Jazz contient certaines similarités avec les pratiques de l’harmonie occidentale comme les progressions d’accords et l’incorporation des gammes majeures et mineures comme bases de la construction des accords : les accords sont le plus souvent arrangés ‘par empilement’ de Tierces majeures ou Tierces mineures, mais également de Quartes.

Tensions et gammes Jazz

La musique Jazz favorise certaines progressions harmoniques et fait la part belle aux tensions telles que les 9 èmes , 11 ème et 13 ème des accords.

De plus, des gammes spécifiques du style sont utilisées dans beaucoup d’éléments harmoniques propres au Jazz.

Le Jazz utilise notablement les accords de 7 ème dans son harmonie en raison de la dissonance provoquée par l’intervalle de 3 tons entre sa Tierce et sa Septième.

‘Chord scale theory’

C’est donc tout naturellement que l’on a établit la relation entre les accords et les gammes (‘Chord scale theory’)

  • les accords avec une structure verticale de notes (en Tierces)
  • les gammes qui décrivent une structure horizontale (progression ordonnée des notes)

Si la structure verticale est tournée en ligne horizontale, l’accord devient sa gamme correspondante et vice versa :  c’est la fonction de l’accord en relation avec le centre tonal qui détermine la structure de la gamme correspondante.

Analyse harmonique

L’analyse harmonique sert à montrer comment sont déterminées les fonctions des accords et à expliciter les progressions standards.

Synthétiquement les objectifs de l’analyse harmonique sont :

  • de comprendre les fonctions des accords dans la progression
  • de savoir comment les accords inter-agissent
  • de reconnaître la construction des blocs harmoniques importants
  • d’orienter la progression d’accords vers la simplification ou la réduction
  • d’aider au processus d’improvisation (en incluant le choix des gammes)

Méthode additive

La gamme est une échelle de sons trop étendue pour être jouée en tant que telle. L’enchaînement des accords est souvent trop rapide pour qu’elle puisse être appliquée et toutes les notes n’ont pas la même importance dans le contexte tonal de l’accord. Aussi, il faut s’intéresser, dans un premier temps, aux composantes essentielles (Notes caractéristiques, Triades, Tétracordes, et Arpèges…) et compléter le discours au fur et à mesure de votre avancement dans l’analyse (méthode additive).

Improvisation et accompagnement

Dans votre formation, il est indispensable de mener de front le travail d’improvisation en même temps que celui de l’accompagnement. On y applique les règles harmoniques de façon identique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s