Les notes cibles

img-note-cible

Le défi

Le rythme harmonique (succession et fréquence des accords) dans un solo nous laisse la plupart du temps peu de latitude pour développer ou appliquer les gammes correspondantes aux accords.

De plus, on ne peut pas jouer n’importe quelle note de la gamme pour sonner juste.

Faire entendre l’harmonie dans un solo est un véritable défi :

  • les cadences s’enchaînent et le changement d’accord doit être perceptible.
  • il faut rester cohérent avec la mélodie du thème
  • certaines complexités harmoniques nécessitent de jouer des notes précises pour être entendues.

Un travail de repérage

Parmi les différentes techniques de préparation d’un solo, le travail des notes cibles va contribuer grandement à relever ce défi.

En comparant la trame harmonique d’un morceau à un cheminement, on peut dire que les notes cibles sont les points de passage obligé, des points de repère qui résument à eux seuls le caractère du solo.

Si le soliste les entend, la cohérence du solo est assuré. Sinon l’ensemble peut être dénaturé et ne pas correspondre au morceau.

La mélodie du thème est la source

L’analyse des notes du thème fournit des indications précieuses pour cibler les notes essentielles :

  • repérez les Tierces et les Septièmes
  • notez leur emplacement par rapport aux temps forts des mesures (1 et 3)
  • notez les notes modulantes dans les accords de dominante pour apprécier les inflexions temporaires ou les modulations harmoniques.
  • marquez les résolutions à l’arrivée sur un centre tonal
  • tenez compte des notes à éviter par rapport à la fonction tonale de l’accord

Une bonne pratique

En plaçant dans une portée et sous les accords de la grille les notes ciblées on élimine les confusions possibles.

Ces notes servent de fil conducteur et offrent, avec un peu de pratique un ‘canevas facile à broder’

Tableau en fonction des accords

tableau-des-notes-caract-en-fonction-des-accords

 

Notes caractéristiques dans une progression

Les notes cibles dans les séquences harmoniques courantes sont les notes caractéristiques (Tierces et Septièmes – majeures ou mineures).

Dans les cadences, le mouvement harmonique des notes est normalisé. Par l’usage notre oreille occidentale a été formée à les entendre (voire à les attendre).

Pour illustration, voici les mouvements des notes caractéristiques sur deux cadences types :

en C Majeur

notes-caracteristiques-ii-v7-i-en-c-maj

en C mineur

notes-caracteristiques-ii-v7-i-en-c-min

Ces deux cadences méritent d’être travaillées pour devenir des automatismes sur toutes les positions de leurs gammes respectives.

En cliquant sur les titres ou schémas de chaque progression vous êtes redirigé sur des articles dédiés à cette pratique.