Le son pentatonique

Présentation

Il ne faut pas croire que l’usage de la gamme pentatonique se cantonne au domaine spécifique du Blues.

Penta Majeure vs Gamme Majeure

Les principes théoriques de l’utilisation de la gamme pentatonique dans le Jazz sont strictement identiques à ceux qui régissent la gamme Majeure à 7 degrés.

Mais, le paradoxe réside dans le fait, qu’avec seulement 5 notes au lieu de 7, les possibilités d’improvisation sont beaucoup plus vastes et moins complexes.

A cela plusieurs raisons :

  • Les degrés éliminés de la gamme Majeure à 7 degrés sont ceux dont l’emploi s’avère le plus délicat
    • La Quarte (note F en C Majeur, à ½ ton de la Tierce, est une note ‘à éviter’ si on veut renforcer la tonalité
    • La Septième Majeure (note B en C Majeur), à ½ ton de la Tonique est une note de tension pas facile à utiliser.
  • Les 5 degrés gardés de la gamme Majeure à 7 degrés sont également présents dans les gammes Majeures des deux tons voisins.
    • La gamme Majeure pentatonique de C est {C, D, E, G, A}
    • Elle se retrouve :
      • Dans la gamme voisine avec un bémol à la clef
        • F Maj {F, G, A, Bb, C, D, E}
      • Dans la gamme voisine avec un dièse à la clef
        • G Maj {G, A, B, C, D, E, F#}
      • La compatibilité harmonique d’une gamme pentatonique sur différentes tonalités élargit considérablement son champ d’application.
  • Le son produit par une gamme pentatonique n’est pas harmonieux du seul fait de la présence de tons entiers. Les notes qui la constituent sont toutes à un intervalle de Quinte :
    • C –> G –>D –>A –>E
    • La Quinte est la deuxième harmonique naturelle d’une note (après son Octave)
  • Pour autant qu’elle soit compatible avec un accord, la gamme pentatonique ne sonne jamais faux
    • L’absence de demi-ton empêche la création de l’intervalle de 3 tons (le Triton) qui est particulièrement dissonant.
    • En supprimant la sous-dominante (note F en C Maj) et la sensible (note B en C Maj) les degrés restants prennent une importance égale entre eux.
      • Les principes de Tension-Résolution cèdent la place au jeu sur les extensions harmoniques par rapport à l’accord sous-jacent.
      • Les notes sont interchangeables. Le fait de remplacer une note par une autre dans un chorus pentatonique modifie la forme de la ligne, mais ne change pas beaucoup l’harmonie générale de la ligne.
  • L’arpège utilisant les notes d’une pentatonique forme un accord de Quarte ou un renversement d’un accord de Quarte.
    • L’harmonisation à la Quarte (par opposition à l’harmonisation à la Tierce) est devenue un aspect important de l’harmonisation du Jazz de la période post-Bebop
    • La nature du son de ces accords de Quarte est compatible avec le style modal et peut être utilisée avec beaucoup de flexibilité.
  • Une fois la gamme pentatonique choisie, il est techniquement facile d’improviser en utilisant cette gamme.
    • Un choix aléatoire de notes donne des résultats raisonnables (à contrario d’une gamme heptatonique)
    • Les 5 formes des gammes pentatoniques à la guitare utilisent seulement 2 notes par corde
    • On peut utiliser des systèmes simples (Patterns) pour créer une myriade de motifs pentatoniques qui sonnent bien.

A utiliser sans retenue

Il ne doit y avoir aucune retenue à utiliser en Jazz les gammes pentatoniques :

  • L’usage que l’on en fait lorsque nous débutons ne doit pas limiter leurs possibilités d’emploi
  • En allant plus loin qu’une simple application limitée on entre dans un système sonore complet.
  • En prenant le temps d’apprendre les motifs pentatoniques (Patterns), on découvre que l’on détient la clé pour ouvrir tout un univers de créativité musicale sur lequel on est capable d’expérimenter et d’improviser de manière satisfaisante.

Majeure ou mineure ?

La présentation ci-dessus fait référence à la gamme Majeure pentatonique.

Dans la plupart des parcours d’apprentissage, on utilise plutôt la gamme mineure pentatonique (Blues oblige !)

Mêmes notes, mais démarrant sur la Sixte de la gamme penta Majeure

Parti pris

Dans la mise en oeuvre du système pentatonique présenté ci-après, je prend le parti de ne faire référence qu’à des gammes mineures pentatoniques.

Même si certains trouvent dans l’usage des gammes pentatoniques Majeures des justifications théoriques plus simples à certains accords, il me semble que la confusion générée par l’usage de deux types de gamme dans un même système est préjudiciable à une bonne assimilation.

Par translation il est toujours possible de passer d’un mode à l’autre.

Le système du son pentatonique

Une multitude de gammes pentatoniques existent et leur utilisation va bien au-delà des objectifs  de vulgarisation de ce site.

Aussi, et sans pour autant renier à la complétude à obtenir de ce système, je me limite à le décrire à partir de 2 types de pentatoniques :

  • la pentatonique mineure
  • la pentatonique mineure 6

Comment le mettre en oeuvre

Nota : les liens sont établis au fur et à  mesure de la publication des articles

  • le jeu pentatonique sur le Blues
en cours de construction