Bebop – Mouvement perpétuel figure #2

Bebop – Mouvement perpétuel – figure #2

 

Cet article décrit une mise en pratique et fait l’analyse de la figure #2 des exercices de mouvement perpétuel en Bebop.

A partir des suggestions faites par Jason Lyon, auteur original de l’article (https://jasonlyonjazz.wordpress.com/2013/06/14/bebop-perpetual-motion-exercises/), je vous propose de suivre ici les différentes étapes qui m’ont permis d’intérioriser cette figure.

La figure

 

Analyse harmonique

Cette figure est jouée sur une progression ‘ii . V7’ en C Majeur.

Remarque liminaire

La vocation harmonique d’une progression ‘ii . V7’ est de créer une tension qui va se résoudre (ou pas) sur un centre tonal.

 À ce titre, bon nombre de Bopeurs se sont affranchis de considérer le degré ‘ii’ comme un élément de préparation à la tension du degré ‘V7’ : toute la phrase est construite en tensions pour aboutir à une résolution.

 il y a plusieurs raisons à cela :

  • le tempo souvent élevé des phrases ne laisse pas le temps de distinguer la subtile augmentation de tension entre le degré ‘ii’ et le degré ‘V7’
  • les approches chromatiques, fréquente dans le style, brouillent le discours et il devient primordial d’atteindre les notes cibles sur les temps forts au prix de quelques raccourcis harmoniques.

C’est la raison pour laquelle la plupart des phrases de Bebop en ‘ii . V7’ peuvent être interchangées pour s’appliquer indifféremment :

  • sur un ‘ii’
  • sur un ‘V7’
  • sur un ‘ii . V7’
Analyse en degrés

On peut noter les points suivants :

  • la figure contient toutes les notes de la gamme Bebop dominante de G.
  • en plus de cette gamme, on trouve la b5 (note C#) qui altère le propos dans la deuxième mesure.On pourrait d’ailleurs ôter cette altération par la note C qui est la Quarte de la gamme.
  • les mesures peuvent être jouées dans n’importe quel ordre sans modifier le caractère cyclique de la figure.
  • les quatre premières notes de la mesure 1 (D, C, B, A) sont une descente de la Quinte à la Septième mineure dans la gamme de G Bebop dominante.
  • les quatre dernières notes de la mesure 1 (G, Gb, F, A) forment le cliché Bebop que l’on trouve à la figure #1
  • les quatre dernières notes de la mesure 2 (F, A, C#, E)  forment l’arpège de F Maj7 #5 qui est parfait pour créer une altération sur l’accord de dominante. Cet arpège est introduit par le 1/2 ton inférieur (pratique très courante du Bebop)

Doigtés en position

4 positions sont présentées.

On peut en trouver d’autres, mais je privilégie les positions qui ont un minimum d’extensions digitales et qui sont proches de doigtés standards de la gamme Bebop dominante.

Il est important de localiser correctement le point de départ de la figure en fonction de l’accord sous-jacent :

  • Départ sur la Fondamentale de l’accord ‘ii’
  • ou départ sur la Sixte/Treizième de l’accord ‘V7’

 

Départ sur la corde 4

 

 

Départ sur la corde 3

 

 

Départ sur la corde 2

 

 

Départ sur la corde 1

Remarque : cette position correspond à celle du méta-schéma box 3 présentée pour le ‘ii . V7’

 

Pratique

 

Simple ou double ?

Jusqu’à présent la figure a été présentée en ‘simple time‘ :

Une technique souvent utilisée par le bebop dans les solos improvisés est de jouer en ‘double time‘.

Cela signifie que les Bopeurs utilisent des valeurs de notes deux fois plus rapides qu’auparavant, mais sans changer le rythme de la progression d’accords.

 

Utilisation de la figure dans des configurations sonores différentes

A titre d’exemple, je présente le travail de la figure #1 (démarrage sur la corde 4) sur différentes grilles.

Prenant en compte que le solo est le même quelque soit la grille, je ne présente de piste chorus que sur la première grille. The

grille #1

chorus
soundtrack
grille #2

soundtrack
grille #3

soundtrack
grille #4

soundtrack

 

Conversion de la figure Majeure en mineur

En respectant les règles harmoniques, ne pas omettre de convertir et de pratiquer la figure en mineur.

chorus
soundtrack

 

A suivre

Deux autres éléments de pratique restent à travailler :

  • faire varier le rythme en changeant les figures de note
  • utiliser des fragments de la figure en incorporant (à l’endroit que vous voulez) des morceaux de la gamme Bebop de dominante.
    • dans ce cas, veillez à faire ressortir les notes essentielles sur les temps forts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.