Jouer avec le mode Mixolydien

Tonal ou modal ?

L’utilisation en solo du mode Mixolydien peut être envisagée des deux points de vue :

Tonal

Le mode est utilisé en qualité d’extension de la gamme Majeure pour correspondre à l’accord harmonisé de cette gamme (ici l’accord de dominante – Vème degré de la gamme Majeure)

Modal

Le mode est la ‘gamme’ principale du morceau.

Il a son propre système d’accords et génère une sonorité attendue sur l’intégralité du morceau.

 

Entendre le mode

Le mode n’est que l’expression de l’accord d’accompagnement.

Il se distingue des autres modes par son choix de notes.

Pour le mode mixolydien la hiérarchie des notes déterminantes est :

  • la Septième mineure (b7) qui est la note caractéristique du mode
  • viennent ensuite la Tierce (3) et la Neuvième (9)
  • la Quinte (5) est de second ordre
  • La Fondamentale est une note neutre qui bien que donnant son nom au mode n’est pas primordiale en solo si elle est jouée par d’autres instruments

Puis

  • Les notes d’extension (ou de couleur)
    • la Neuvième (déjà évoquée plus haut) est omniprésente dans les accords de dominante pour le Jazz
    • la Quarte est très intéressante mais fait l’objet d’une attention particulière pour éviter de ‘frotter’ avec la Tierce Majeure située un demi-ton en dessous.
    • la Treizième (très employée) est chromatiquement proche de la Septième mineure

 

Jouer le mode

Jouer le mode c’est avant tout faire entendre les notes caractéristiques.

La démarche d’étude proposée suit plusieurs étapes :

  • Travail du mode sur une seule position avec différents exemples d’emploi des notes d’extension
  • Travail du mode complet sur plusieurs positons pour éviter de rester ‘scotché’ à un endroit du manche.

 

Position de F7 et mode Mixolydien correspondant

Playback

 

T.A.F.

Jouer uniquement les notes caractéristiques (F, 3, 5 et b7) reviendrait à jouer l’arpège (somme toute un bon début).

Pour commencer, l’idée est de jouer des courtes phrases qui expriment le mode en utilisant les notes caractéristiques et leur hiérarchie pour ce mode tout en faisant ressortir une note de couleur.

Mixolydien et Neuvième

Nota : la Neuvième est jouée en note d’introduction

Mixolydien et Onzième

Nota : la Onzième est jouée en note d’introduction

Mixolydien et Treizième

Nota : la Treizième est jouée en note d’introduction

Exemple de chorus mixolydien

Une fois les doigtés acquis et la sonorité mixolydienne dans votre oreille, laisser libre cours à votre créativité.

 

Le mode sur plusieurs positions adjacentes

En pratiquant régulièrement le mode sur plusieurs positions adjacentes on enlève les risques de rester ‘collé’ intellectuellement à une position et de répéter les mêmes phrases.

A partir de la position déjà étudiée, pratiquez les positions précédentes et suivantes.

Passez toujours à une autre position en utilisant le doigt correspondant à la position de destination.

Répétez le travail des notes caractéristiques et d’extension en mélangeant les positions.

exemple de chorus en mélangeant les positions

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.