Chorus sur un Jazz-Blues avec les arpèges

 

Arpèges : outil de chorus Jazz-Blues

Dans sa proximité constante avec le Jazz, le Blues a évolué en incorporant les techniques et approches nouvelles développées par les Jazzmen.

Pour souligner les changements d’accords (de plus en plus nombreux dans le Blues moderne), rien de plus naturel que d’utiliser les arpèges.

Nul besoin de rajouter des notes comme avec la gamme Blues : tout le matériel harmonique nécessaire est présent dans l’arpège (en dehors de quelques Blue-notes)

Mais cela complique les choses : la difficulté réside maintenant dans le fait que chaque accord est vu comme une entité séparée qui doit être traitée de manière spécifique.

On peut garder à l’esprit les informations données par la gamme hôte pour visualiser le rattachement à cette gamme et définir la position subordonnée de l’arpège.

Malgré l’approche très verticale du procédé, il faut veiller, en situation de jeu, à la connexion harmonieuse des arpèges entre eux, tout en gardant les spécificités mélodiques du Blues.

Pratique progressive

Différentes étapes sont nécessaires pour obtenir des résultats probants.

La grille

Un Jazz-Blues en Bb qui présente l’harmonie développée dans la période Be Bop.

Commentaires

Sur l’harmonie du I7

  • mesure 2 : Quick change
  • mesure 4 : un ‘ ii . V7 ‘ pour introduire l’harmonie du IV7
    • l’accord de dominante du IV7 (Bb7) peut être altéré

Sur l’harmonie du IV7

  • mesure 6 : un accord diminué pour faciliter le passage vers l’harmonie du V7

Sur l’harmonie du V7

  • mesure 8 : un ‘ ii Ø .  V7 ‘ mineur qui vise C-7 à la mesure 9
  • mesure 9 : accord mineur qui est la sous-dominante vers le V7 de la mesure 10
  • mesure 10 : l’accord de dominante V7

Turnaround

  • mesure 11 et 12 : une cadence ‘ I7 . VI7 .  ii . V7 ‘ pour retourner en début de grille.

 

Playback

Les arpèges en position

J’ai choisi d’illustrer mon propos sur des positions d’arpèges en milieu de manche pour favoriser leur transposition à d’autre tonalités.

Sur l’exemple de l’arpège de Bb7, utilisez les pistes sonores suivantes pour assimiler les arpèges des accords de la grille.

Arpège de Bb7

 

Arpège de Eb7

 

Arpège de F-7

 

Arpège de E°7

Arpège de Dø

 

Arpège de G7

 

Arpège de C-7

 

Arpège de F7

 

Nota

Vous noterez que les accords présentés dans la gamme ou dans le mode subordonné ne correspondent pas nécessairement à ceux joués dans l’accompagnement. Ils sont indiqués comme moyens mnémotechniques pour visualiser la position.

Un exemple d’accompagnement sur cette grille est présenté à l’article ‘Comping the Blues : Be Boomed Off

Etape 1

Application stricte des arpèges pour correspondre à la grille.

8 croches sur les accords d’une mesure et 4 croches pour les accords d’une demi-mesure.

La connexion des arpèges est faite avec la note guide la plus proche dans le respect des doigtés indiqués pour les arpèges.

Le parti-pris d’enchaîner les arpèges en montant puis en descendant correspond à l’idée du système de Question-Réponse. On peut remarquer qu’ici les accords clés sont tous orientés en montant. L’inverse est tout aussi intéressant.

Le but de ce travail très académique est d’acquérir une connaissance réflexe des doigtés pour une image mentale de la position. On doit ensuite quitter cette orthodoxie pour une pratique plus musicale en utilisant les techniques de solo applicables sur les schémas d’arpèges.

Etape 2

Utilisation des Blue-notes et chromatismes.

Sur les accords clés du Blues (I7, IV7 et V7) l’utilisation des arpèges ne doit pas renier leur filiation à la gamme Blues. Le rajout de Blue-notes sagement dosées ou leur utilisation dans des chromatismes va redonner la couleur bleue qui pourrait faire défaut à une pratique trop stricte des arpèges.

Arpèges et Blue-notes

Exemples d’utilisation des Blue-notes et/ou chromatismes
sur Bb7
sur Eb7
sur F7

Etape 3

Résoudre les phrases sur des notes essentielles.

Les notes les plus caractéristiques de l’accord de dominante sont la Tierce Majeure et la Septième mineure, viennent seulement après la Quinte et la Fondamentale.

Gardez toujours à l’esprit la place des Tierces et Septièmes et visez les pour conclure vos phrases.

La figure symétrique en escalier dans les schémas ci-dessous les rend facile à mémoriser.

exemple de chorus

Pour ce chorus le trait est un peu forcé en ne jouant pratiquement que des Tierces et des Septièmes. Cela démontre (s’il en est encore besoin) que la sonorité Blues ne peut s’affranchir de cet intervalle de trois tons (triton).

 

Etape de mise en oeuvre

Après avoir suivi ces étapes vous disposez d’assez d’informations pour mettre en pratique vos acquis.

L’exemple ci-après est solfié pour faciliter l’analyse et est donné uniquement à des fins didactiques.

Dans votre pratique, faites des enregistrements et critiquez votre travail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.