Rythmique : Walking bass

 

Rythmique : Walking bass

 

Technique de contrebassiste

Le ‘Walking bass‘ est une technique utilisée par les contrebassistes de Jazz.

Dans cette rythmique les quatre temps sont tous marqués par une ♩

La fonction du ‘Walking bass’ est de souligner l’harmonie et de garder le tempo.

C’est l’élégante articulation des noires, posées régulièrement tout au long des mesures, qui forme l’allant si caractéristique de cette rythmique.

Ecoutez la contrebasse de Paul Chambers dans cet exemple remarquable :

 

Pour le guitariste

Le guitariste de jazz s’accapare cette technique dans les situations où il n’y a pas de bassiste pour soutenir un chanteur, un instrument à vent ou bien un autre guitariste :

  • Il utilise les 2 cordes basses pour créer ses lignes
  • Et produit les accords avec les autres cordes dans le registre médium

La combinaison des deux registres semble faire entendre une basse et une guitare jouant ensemble.

Technique

La difficulté tient dans la combinaison de deux choses :

  • Faire un bon voicing des accords pour mettre en valeur l’harmonie
  • Garder une grande régularité dans la conduite de la ligne de basse

La plupart du temps le ‘Walking bass’ est joué aux doigts :

  • Le pouce pour les basses
  • L’index, le majeur et l’annulaire pour les accords

Certains utilisent la technique du médiator pour les basses et le majeur, annulaire, petit doigt pour les accords. Personnellement je trouve la basse trop dure et trop en avant avec ce procédé.

Concepts

D’abord la ligne de basse

Une ligne de basse de Walking est jouée pratiquement entièrement avec des noires (durée d’un temps – 4 par mesure)

C’est la régularité rythmique qui aide à projeter la musique vers l’avant dans un mouvement constant.

De -> Vers

La ligne de basse a un point de départ (généralement la Tonique de l’accord sous-jacent) et une destination (souvent la Tonique de l’accord suivant)

Pour des lignes de basse faites avec des noires le nombre de temps dicte le nombre de notes à jouer avant d’atteindre le prochain accord

 

Hiérarchie des notes

Les Toniques (T) des accords sont de premières importances

Les autres notes de l’accord (Q) jouent un rôle structurel dans la formation de la ligne de basse

Les notes de la gamme (G) sous-jacente à l’accord joué permettent de jouer en séquence sans altérer l’harmonie (jeu diatonique)

Les notes chromatiques (C) sont utilisées comme notes de remplissage entre les notes de gamme et/ou les notes de l’accord. Utiles dans bien des situations elles sont cependant moins importantes d’un point de vue structurel.

Les notes d’approche (A) qui sont les dernières notes jouées avant d’atteindre la Tonique de l’accord suivant aident à conduire notre oreille vers cette tonique et connectent les accords de façon fluide.

On peut utiliser les degrés suivants par rapport à l’accord qui suit :

  • La b7 : un ton en dessous de sa Tonique
  • La Maj7 : un demi-ton en dessous de sa Tonique
  • La b2 : un demi-ton au dessus de sa Tonique
  • La Quinte au dessus (ou la Quarte en dessous) de sa Tonique

Les points d’interrogation peuvent être des notes Q G ou C (voire même T)

Ensuite, intégration des accords dans la ligne de basse

Comme déjà mentionné, les accords renforcent l’harmonie de référence et rajoutent de l’énergie rythmique.

La vocation des accords est autant harmonique que rythmique.

Voicings

Il n’est pas utile de choisir des doigtés compliqués.

Le choix est dicté par la position de la Fondamentale de l’accord et sa facilité d’enchaînement avec l’accord suivant.

La plupart du temps les accords swing sont bien adaptés à la situation.

Dans les exemples rythmiques de 4 mesures présentés ci-après :

  • la grosse caisse joue les noires de la basse
  • la caisse claire joue les accords

Jusqu’à être capable de jouer sans effort et que les lignes de basse deviennent fluides, il faut garder les choses simples :

beat 1

Les accords doivent être associés avec le premier beat de la mesure

ou

ou

Beat 3

Dans les cas où il y a deux accords par mesure le deuxième se joue sur le ‘et du 3’

 

Mise en pratique

Un article spécifique traite de la mise en pratique du ‘Walking bass’ à la guitare (suivre le lien).

 

Exemples types sur des progressions courantes

Des articles distincts, en tonalité de Bb Majeur, présentent des exemples de ‘Walking bass’ transposables :

 

Page en travaux - miniat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.