Comment améliorer ses solos

 

Améliorer ses solos fait partie des objectifs que le guitariste écrit périodiquement dans sa liste de bonnes résolutions.

Le solo est un moment d’expression musicale qui n’est pas que le résultat du travail technique sur l’instrument. La créativité dont on fait montre est la fusion entre des éléments objectifs (la technicité) et des éléments subjectifs (le rendu de nos expériences).

L’extension de la créativité musicale passe par un certain nombre d’exercices reconnus que l’on aura soin de pratiquer avec régularité.

Il n’existe pas de primauté d’un exercice par rapport à un autre. L’ordre présenté est arbitraire et chaque exercice trouvera son propre écho parmi les faiblesses à renforcer.

Exercice 1

Chantez une courte mélodie ou un ‘lick’ et essayez de le reproduire sur la guitare.

Cet exercice est très symptomatique de la relation que l’on peut avoir avec son instrument. Dans l’idéal, l’instrument va devenir la voix qui servira votre expression avec le plus de naturel.

Exercice 2

Après avoir écouté un grand joueur, prenez votre guitare et jouez !

L’ambiance générale et une certaine forme d’osmose que peut inspirer ce joueur sont présents dans votre esprit. L’imitation par le ressenti, le phrasé et la magie de la musique que vous venez d’écouter sont de bonnes sources d’amélioration. 

Exercice 3

Développez le contrôle sur la longueur des phrases.

Quand vous pratiquez seul, jouez 4 mesures de solo et puis 4 mesures de rythmique. Faites cet exercice sur un morceau entier ou sur une progression définie sans vous arrêter, pendant quelques minutes.

Pratiquez ensuite avec des longueurs différentes (8 mesures, 2 mesures voire même 1 mesure).

Il est important dans ce type d’exercice de bien garder la cadence et de faire correspondre exactement les phrases avec l’espace défini au départ.

Exercice 4

Pratiquez vos phrases préférées en les jouant sur un nombre limité de cordes.

C’est l’expérience de la corde cassée, où vous devez continuer à jouer malgré le fait que la corde n’est plus utilisable.

C’est une excellente façon d’éviter que vos phrases ne s’enlisent dans une position et de vous entraîner à changer de registre.

Exercice 5

Pratiquez le ‘play and rest’.

Jouer et ne pas jouer, c’est toujours du jeu !

Faire respirer ses solos n’est pas aussi simple que cela. Le solo prend une toute autre dimension quand on y intercale des silences et l’attention de l’auditoire en est d’autant plus ravivé.

Exercice 6

Votre phrasé vous appartient mais il est façonné par votre écoute.

Voici quelques pistes d’amélioration :

  • écoutez les ‘maîtres’. Relevez comment ils connectent leurs phrases et idées musicales.
  • utilisez le principe de ‘Question-Réponse’ qui établit une véritable conversation.
  • utilisez les répétitions de phrases ou de motifs
  • chantez le solo. C’est un bon moyen pour faire respirer le solo (et le chanteur). C’est également une source d’inspiration qui évite de trop faire appel aux motifs, patterns et autres techniques de guitare.

Exercice 7

Un des reproches les plus fréquents en solo est qu’il sonne comme des gammes.

Il est important de faire appel à des techniques de saut de notes et d’utiliser de nombreuses combinaisons d’intervalles pour forger sa propre voix.

Exercice 8

Ajoutez de la couleur aux arpèges en les étendant avec des notes de tension valables pour l’accord.

La Neuvième est particulièrement employée et certains guitaristes n’hésitent pas, dans ce cas, à supprimer la Fondamentale.

Exercice 9

Faites la répétition de vos propres phrases ou motifs.

Il n’est pas toujours très facile de répéter très exactement une phrase que vous venez de jouer. 

En essayant de reproduire fidèlement une phrase, tout juste jouée, on laisse moins de place au hasard et on éduque l’oreille pour garder le contrôle sur son jeu.

L’exercice consiste à jouer une idée et de la reproduire fidèlement, d’en jouer une autre et de continuer ce processus pendant plusieurs minutes.

Exercice 10

Transcrivez et gardez vos bonnes phrases.

Les écrire en notation musicale est très formateur.

Les enregistrer permet de les conserver et de mesurer vos progrès. Cela permet également d’écouter comment vous sonnez.

Exercice 11

Faites varier votre phrasé en jouant un motif et en démarrant à différents points de la mesure.

Lorsque l’harmonie vous le permet, c’est un excellent moyen de faire varier son jeu.

Exercice 12

Utilisez des durées variables ou faites appel à des rythmiques en motifs.

Un écueil fréquemment présenté est de limiter tout son solo à des valeurs rythmiques identiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.