Walking bass sur mesures 11 et 12 d’un Blues

 

Walking bass sur mesures 11 et 12 d’un Blues (Turnaround I VI7 ii V7)

 

 

 

 

 

 

 

 

Les exemples de ‘Walking bass’ ci-dessous cherchent à illustrer les différents concepts décrits dans l’article de base et sont issus de transcriptions de jeu. Ils ne prétendent à aucune exhaustivité.

Remarques liminaires
  • Toutes les croches des exemples sont ternaires.
  • Les exemples sont joués à 100 à la noire. Quand vous êtes bien à l’aise, augmentez le tempo.
  • Le doigté main gauche est inscrit sous les notes de basse.
  • La corde jouée porte un numéro cerclé qui n’est indiqué qu’au changement de corde.
  • Au dessus de la ligne de basse figure sa qualification en Walking bass :
    • T est la Tonique de l’accord
    • Q représente les autres notes de la Triade de l’accord (Quinte, Tierce)
    • G représente toute note en séquence de la gamme sous-jacente à l’accord
    • C représente un chromatisme à la note suivante
    • A représente une note d’approche
  • L’analyse en chiffres romains des degrés de la progression est indiquée au dessus du nom de l’accord

Blues Turnaround

Dans un Blues, les mesures 11 et 12 sont terminales ou ramènent vers le début d’un nouveau chorus.

Pour les Jazzmen elles sont prétexte à transformer la progression basique ‘I . V7’ en quelque chose de plus élaboré : le Turnaround I VI ii V7.

La vocation de cette progression est de nous ramener (harmoniquement) vers le degré I7 d’ou nous sommes partis en début du chorus.

Parmi toutes les possibilités j’ai retenu quelques progressions emblématiques  que l’on retrouve régulièrement dans les grilles standards.

 

Progression 1

C’est le Turnaround le plus courant.

Le degré VI (G-7) qui est mineur dans la gamme harmonisée Majeure (Bb Maj) est ici tonifié : on le joue G7. Sa Tierce est devenue Majeure.

En faisant cela, il devient la dominante secondaire du degré ii (C-7).

La dernière mesure est l’harmonie du degré V7 (F7) avec sa sous dominante en introduction (C-7)

Exemple 1

Fondamentales et Quintes pour le classique des classiques.

 

Exemple 2

La note d’approche  est systématiquement à 1/2 ton de la Fondamentale à venir.

 

Exemple 3

Les chromatismes rendent cette phrase plus attrayante.

 

Exemple 4

Descente vers le bas du manche pour des basses plus profondes.

 

Progression 2

l’accord de sous dominante du V7 est maintenant ‘Majorisé’ (C7 au lieu de C-7).

Il devient dominante secondaire du degré V7 (F7).

 

Exemple 1

 

Pratiquement identique à l’exemple 4 de la progression 1 ci-dessus, mais l’accord C9 remplace l’accord C-9.

 

Exemple 2

Notez que la basse ne quitte pas la corde    (E).

Les accords de degrés VI7 et V7 sont joués avec leur Quinte à la basse.

 

Exemple 3

Les chromatismes qui approchent les Fondamentales donnent un caractère très fluide à la progression.

 

Progression 3

Grâce à la substitution tritonique des dominantes du VI7 et du V7 on obtient une progression descendante par 1/2 ton qui est propice à des enchaînements très coulants.

Exemple 1

La répétition des Fondamentales est diablement simple et efficace.

 

Exemple 2

Balancement entre les Fondamentales et les Quintes.

 

Exemple 3

Les Fondamentales sont approchées par le 1/2 ton inférieur.

 

Progression 4

Seule la dominante du degré VI (G7) est substituée par son triton (Db7). En rejoignant le degré V7, en fin de course, on casse l’harmonie à laquelle l’oreille s’attend.

Exemple 1

Convient bien à une fin de morceau.

 

Exemple 2

Phrase quasiment identique mais en descendant sur le manche.

 

Progression 5

La subtilité réside dans la sous dominante (ii) du degré V7 qui est laissée en mineure alors que les autres degrés ont fait l’objet d’une substitution tritonique.

Exemple 1

Alternance des Fondamentales et Quintes en descendant.

 

Exemple 2

Chromatismes et notes conjointes pour un Turnaround un peu dissonant.

 

Progression 6

Le degré I7 est substitué par son ‘iii’. Ce qui revient à enchaîner deux ‘ii . V7’. le premier en C Maj, le second en Bb Maj.

Exemple 1

Classicisme par des ‘ii . V7’

 

Exemple 2

Les notes d’approche sont toutes des chromatismes indirects (par le dessus).

 

Progression 7

Le Turnaround classique est ici altéré sur chacun des degrés VI7 et V7.

Exemple 1

Chromatismes ascendants et descendants pour garder une position d’accords très serrés.

 

Progression 8

Les substitutions tritoniques des degrés VI7 et V7  sont altérées alors que les sous dominantes sont restées mineures.

Exemple 1

Dissonances d’une fin atypique.

 

Progression 9

Cette progression utilise la formule du ‘Christophe’ pour rejoindre  le degré V7 en passant par le degré IV7.

Exemple 1

Remarquez les intervalles de triton dans la progression.

 

Exemple 2

Remarquez les intervalles de Seconde augmentée.

 

 

 

Pour donner suite

Une fois les concepts assimilés vous trouverez sans difficultés d’autres possibilités que vous adapterez en rythme et harmonie aux différentes règles de substitution des accords.

Page en travaux - miniat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.