L’harmonie du Blues

Harmoniquement

Le Blues  se caractérise par ses ‘Blue notes‘ et ses accords de Septième à fonction non dominante.

Les Blues notes (b3 et b7) qui appartiennent au mode mineur, se jouent sur des accords majeurs : c’est le seul style à faire entendre simultanément les deux sonorités.

 

Stabilité des accords de Septième !?

Le Blues des origines utilisait les triades Majeures auxquelles on rajoutait la Septième.

La gamme ainsi harmonisée fait ressortir les accords suivants (exemple en C) :

La fonction harmonique des accords I et IV n’est pas de résoudre malgré la présence du triton entre la Tierce Majeure et la Septième mineure.

Dans la tonalité Blues, ces accords sont stables.

Il faut indiquer, ici, que lorsque l’accord I7 est appelé pour introduire l’accord IV comme à la quatrième mesure il est accord de dominante avec vocation à résoudre.

 

Fonction des accords de Septième

  • I7 représente la Tonique
  • IV7 représente la sous-dominante
  • V7 est réellement accord de dominante

 

La Blue note en extension d’accord

La blue note b3 (ou plutôt b10) fournit aux accords une extension spécifiquement Blues

  • L’accord I7 #9 (C7 #9 en C) est un accord de septième auquel on rajoute la b10 (note Eb en C)
  • L’accord V7 b13 (G7 b13 en C) est l’accord de dominante auquel on rajoute la b10 (note Eb en C)

 

Points harmoniques importants

Sur cette grille d’un Blues en C, il est important de noter les points harmoniques à ne pas négliger.

Grille points importants Blues en C

C’est au passage sur ces points que l’harmonie du Blues se dessine.

Il faut improviser autour de la Tierce et de la Septième mineure pour garantir la sonorité Blues : ces degrés sont essentiels et l’erreur est de ne pas y porter attention.

Placements des Tierces Majeures et Septièmes mineures

Une bonne connaissance du placement des notes cibles est nécessaire pour jouer correctement le Blues.

Voici les schémas des positions les plus usitées avec leur placement dans le mode mixolydien correspondant (la position indiquée correspond à celle de la gamme Majeure à l’origine du mode)

Tierces et Septièmes cordes 4 et 3

 

Tierces et Septièmes cordes 3 et 2

 

Tierces et Septièmes cordes 2 et 1

Il faut noter la récurrence du placement où les notes cibles sont à seulement à l’écart d’un demi-ton du placement initial du I7.

Pour le fun vous pouvez travailler le petit Blues intitulé ‘2 doigts de Blues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.